Yodelice à Limoges, 15/04/11

Deuxième fois que j’allais voir un concert au CCM John Lennon de Limoges et je suis définitivement fan de cette salle
Le seul vrai inconvénient, c’est la file d’attente, mais c’est largement compensé par l’accueil, l’aménagement intérieur, et la qualité du son et de la scène.

Mais foin de tout cela: après AaRON, je venais y voir Yodelice, avec autant de plaisir anticipé et confirmé!

Les prémisces de l’entrée sur scène étaient déjà sympas: des cigales en bruit de fond, un arbre en décor, une guitare-tête-de-mort et « Yodelice » projeté en lettres un peu tarabiscotées comme sur l’album…

Et tout le groupe était maquillé et accoutré pour incarner l’univers un peu plus.
Entre le guitariste masqué, le batteur ailé, le violoncelliste chapeauté et la plume noire et blanche dans le superbe chapeau de Maxime Nucci qui répondait à sa veste rayée, avec quelques effets de lumière stroboscopiques, on avait vraiment des petits « plus » fort sympathiques.


   

  

Oui, d’habitude je ne fais pas du tout de photos ou très peu, et encore moins de vidéos, parce que généralement j’y vais avec des amis qui en font et que je préfère autant rester profiter à fond de l’instant présent, d’autant plus que je ne suis pas vraiment équipée au mieux, mais là, je ne sais pas trop ce qui m’a pris, à partir de ma première photo pour voir ce que ça donnait avec mon smartphone, je n’ai littéralement pas pu m’empêcher de m’obstiner à capturer quelques souvenirs malgré la qualité fort médiocre de mes tentatives… C’était vraiment comme une addiction, à chaque fois je me disais « bwof, c’est loupé ça valait vraiment pas le coup, allez maintenant je le laisse dans la poche et je me contente de profiter », il y avait toujours un « han nan, pas moyen, il faut que j’essaye de faire une prise, là! » qui suivait peu après…

Ca m’a pas empêché de faire surtout du flou, comme vous pouvez le voir dans le plus potable que je présente ici.

Côté setlist, ça a commencé par Breathe in, et après je ne sais plus du tout dans quel ordre il y a eu: Alone, Lady in black, More than meet the eye, Insanity, Sunday with the flu, Free, Cloud Nine, My blood is burning, I want you to know, Wake me up, Experience, The other side

Ca alternait entre morceaux qui bougeaient pas mal et chansons plus posées. Les ponts où ils partaient plus en fly avaient quand même une certaine tendance à traîner un peu trop en longueur par moments, malgré quelques scratchings et ajouts de Max Nucci à la magic box (toujours un procédé que j’adore en concert).

On a même eu un petit boeuf collectif à la fin avec un boogie-boogie, et globalement ils communiquaient pas mal avec le public, même si ça aurait pu être encore mieux.

Mais ces petits points faibles sont très secondaires pour moi, et j’ai vraiment beaucoup aimé ce concert, et ma foi ils reviennent quand ils veulent, je remettrais ça sans hésitation!



« Lies set me free, lies keep me from my fear »

(oui, le son est pourri et l’image pas terrible, vous étiez prévenus… j’avais une autre vidéo pas trop mal mais je n’arrive pas à la retourner à 90° pour la remettre dans le bon sens, j’y ai passé la soirée mais c’est no way, j’ai l’impression)

Laisser un commentaire