Poul’Art, Univers’été Fondue 2010

Du 29 juillet au 3 août, nous autres Fondus avons pris nos quartiers d’univers’été dans les environs de Toulouse, à un gîte excellement nommé Poul’Art.


C’est par le covoiturage de Nelson que j’ai pu m’y rendre, tout en profitant du toit ouvrant pour mieux regarder les nuages
(par contre j’étais persuadée que c’était une 4 portes, ce qui m’a donné un petit doute en arrivant au point de rendez-vous, ajouté au fait que j’étais un chouïa en retard et que Nelson n’était pas garé mais de retour de réapprovisionnement essence)

Une fois les retrouvailles et les présentations faites, on a commencé par encombrer une table de tous nos livres et thés à échanger ou prêter, puis nous avons renoué avec la tradition de la Tombola-cadeaux, avec divination de l’origine de chaque cadeau, qui a encore donné l’occasion à un grand moment de divertissement et de surprises en tous genres ^^

Les plus nuls en divination ont été commis d’office à la vaisselle, et les autres se sont mis à faire des messes basses…

Le lendemain, on allait à Carcassonne, et personnellement je me réjouissait tout particulièrement de voir enfin en vrai ces remparts qui m’allèchent depuis pas mal de temps, et qui se sont dévoilés sur la route d’un lac au bord duquel on allait d’abord pique-niquer, au détour d’un virage:

La cité est bien touristique, mais y’a quelques coins qui ne manquent pas de charme… Et un nounours nous a fait coucou depuis une meurtrière

De retour au gîte, nous avons découvert à quoi s’occupaient les exempt de vaisselle de la veille: concocter un jeu de piste bien tordu pour que Syrinx et son copain, nos hôtes-organisateurs, découvrent leurs cadeaux.

On a eu du mal à jouer les assistants tellement c’était tordu

Le samedi, on est partis visiter une reconstitution de village gaulois, très sympa. Les quelques intervenants qu’on a pu voir, comme le forgeron, le dinandier (et non dandinier, bien que ce soit plus rigolo comme ça), la tisserande et autres, étaient des vrais passionnés et évidemment c’était très passionnant.

Ambiance Astérix assurée, aussi.

Back to Poul’Art, l’opération makis a été lancée.

La préparation a été très longue, mais l’atelier de roulage était très sympa, et on les a vraiment dégustés quand on a enfin eu le produit final sur le coup de minuit.

Franchement, c’était délicieux.

Dimanche, c’était visite de Toulouse, en commençant par le Muséum d’Histoire Naturelle, gratuit ce jour-là. Je crois qu’on s’en est tous donné à coeur joie, que ce soit les calés en sciences ou les plus béotiens…


Le jardin était bien agréable aussi…

On a mangé à l’abri d’un kiosque, car c’était un jour orageux où la pluie hésitait à tomber… D’ailleurs on a fait un cadavre exquis pour attendre la fin de l’averse ^^

Puis on s’est baladé un peu dans la ville elle-même, mais vu le temps, on a surtout visité les églises, en fait.

J’ai eu l’impression de voir des signes franc-maçons partout dans cette ville, c’est fou

Ou en tous cas étonnants…

    

 

A part ça la ville est vraiment jolie.

  

Quand on est arrivés au Capitole, les averses sont devenues vraiment coriaces…

Alors on s’est arrêtés à un salon de thé sous les arcades, qui au passage valent le coup de lever le nez:


Le pauvre serveur sans carnet a eu fort à faire avec 14 gourmands et indécis

Enfin, lundi nous avons fait un tour à un marché pas loin du gîte, et l’après-midi on est allés juste à côté, à un petit parc animalier pour voir des animaux de ferme.

Petits et grands ont craqué devant toutes ces bestioles mimi comme tout, avec un contact vraiment proche, beaucoup se baladaient en liberté…

« Oh, les poules à moonboots!! On a retrouvé les Jackson Five! »

Le soir, on s’est encore éclaté la panse avec des magrets de canard grillés et des patates sous la cendre – Cédric est vraiment the King of the barbuc’! – et pour finir une fondue au chocolat, avec des chamallows, rondelles de bananes, etc… Le p’tit Jésus en culotte de velours, comme on dit!

Exceptés les deux petits de la Nau’ Family, j’avais été la seule à amener mon chapeau pointu, et le 31 on a eu une soirée bien occupée avec les makis, donc je ne l’ai sorti qu’à ce dernier soir, histoire de ne pas l’avoir amené pour rien.

Il a inspiré Anilori qui en a tiré un très joli croquis:


Et mardi, retour dans la Nelson-mobile, avec pause repas chez mes parents, où au lieu du buffet froid tout simple que j’avais évoqué avec eux avant le départ au cas où ils confirmeraient leur proposition, mon père s’est éclaté pour faire un vrai repas avec décorations d’assiettes genre restau’… J’ai craint que ça ait pris trop de temps, m’enfin ça changeait d’une pause casse-croûte sur une aire d’autoroute.

Voilà, en vrac, on s’est encore très bien éclatés.

Bloody que Apsara avait ramené dans ses bagages est très sympa, et avec Elenna on a beaucoup papoté avec Popoyo, que j’avais peu vu à la Méga Rencontre du temps où on étaient encore sur la Pensine, et qui est un véritable concentré de geekerie ^^

Et j’oublie plein de trucs, par exemple les 4 infusions par jour, la violette à toutes les sauces, les jeux dans tous les sens (mention spéciale pour les Time’s Up et la découverte de « Il était une fois »), un petit oui-ja pas très concluant, des tas de gloussements et fous rires, des réveils laborieux et des grasses mat’ en règle…

Ah, et last but not least: la guerre des boutons.


Ca, c’est la pancarte improvisée qu’on a rajouté à notre dortoir des filles. On a été littéralement dévorées par les moustiques (et sûrement aussi une araignée ou deux, yurk)

Personnellement j’ai décroché la palme avec une cinquantaine de piqûres, carrément.
A la fin on tenait même un tableau de chasse, c’était à celle qui en écraserait le plus.


Voilà voilà, j’oublie encore des tonnes de trucs, mais je voulais faire mon article avant de reprendre le boulot demain, ce dont je n’ai absolument aucune envie…

Mais heureusement, on est encore repartis avec tout plein de projets pour de futures retrouvailles! Reste à creuser tout ça et voir ce qui peut se faire.

A chaque fois ça passe beaucoup trop vite, en tous cas!

Laisser un commentaire