Masse Critique spécial « littératures de l’imaginaire »

La prochaine Masse Critique de Babelio sera, pour la première fois, spécialisée dans les « littératures de l’imaginaire »!

Et ça démarre… demain, à 08h.

Oui, ça fait court et tard pour l’annoncer, mais je ne le sais moi-même que depuis peu, et il n’y a même pas un beau logo comme la dernière fois.

EDIT: ah si, je viens de le recevoir avec le mail (la veille au soir, donc…)

En revanche, un beau petit lot d’éditeurs SFFF ont répondu à l’appel de Babelio et c’est une magnifique floppée de livres tous plus alléchants les uns que les autres qui nous attend!

Pour ma part, j’ai bien l’intention d’y participer malgré mes autres urgences de lecture, et j’ai carrément repéré 8 titres pour lesquels je passerai mon petit-déj’ devant l’ordi pour m’inscrire à leur tirage au sort avant de partir au boulot, jeu dangereux pour moi qui ai déjà du mal à émerger assez rapidement pour ne pas arriver en retard… Mais ça vaut bien ça ^^

Mes 8 tentateurs sont ceux-ci:

– Dons, chronique des rivages de l’ouest, de Ursula Le Guin (L’Atalante)
– La maison qui glissait, de Jean-Pierre Andrevon (Ed. du Bélial)
– Le Clairvoyage, de Anne Fakhouri (L’Atalante)
– Le dernier de son espèce, de Andreas Eschbach (L’Atalante)
– Le pacte du hob, de Patricia Briggs (L’Atalante)
– Les poubelles pleurent toujours, de Guillaume Suzanne (Griffe d’Encre)
– Les voyageurs, de Marie-Lé Camille (Griffe d’Encre)
– Votre mort vous appartient, de Antoine Lencou (Griffe d’Encre)

Bon, y’en a aussi plein d’autres qui me tenteraient, mais j’essaye de me limiter ^^

Personnellement je conseillerais le premier Garrett de Glen Cook, « La belle aux bleus d’argent », qui n’est certes pas un chef d’oeuvre mais un petit polar fantasy qui détend bien et pour lequel j’ai une grande affection, et puis le recueil des romans du Guet des Annales du Disque-monde !

Laisser un commentaire