Kulgan, Pug, et le Bureau de Macros le Noir

« Pug acquiesca et sortit précipitamment, laissant son maître regarder le tas de livres qui s’étalait devant lui. Avec regret, Kulgan prit le plus proche et le plaça sur une étagère. Au bout d’un moment, il en attrapa un autre et le fourra dans son sac.
– Un seul, ça ne peut pas faire de mal, dit-il à l’adresse du spectre invisible d’un Tully réprobateur en train de secouer la tête.
Il remit les restes des livres sur l’étagère, sauf le dernier volume, qu’il glissa dans son sac.
– Très bien, ajouta-t-il d’un air de défi, va pour deux! »

*

« Les magiciens, le chasseur et le prince regardèrent tous les quatre ce que contenait la pièce. A l’exception d’un mur nu duquel on avait récemment dû enlever une bibliothèque ou un placard, la pièce entière était tapissée de grandes étagères qui montaient du sol au plafond, lourdement chargées de livres et de parchemins. Pug et Kulgan étaient presque paralysés par la masse de tous ces écrits, incapables de choisir par où commencer leurs investigations. »


(Krondor/La Guerre de la Faille, 1: Magicien –
R.E. Feist)

Laisser un commentaire