Dr Who 603 The Curse of the Black Spot

Bon, il faut vraiment que je me dépêche de chroniquer cette première moitié de saison 6, avec la suite qui arrive…

Voici donc l’épisode 3, beaucoup plus calme au niveau émotionnel, le genre d’épisode de transition gentillet qui paradoxalement me plaisent souvent encore plus que les « gros » épisodes.

Et celui-ci touche le thème des pirates, une ambiance que je rêvais de voir le Doctor jouer avec!

 

« Yo Ho Ho! Or does nobody actually say that? »

     

J’adore ce trip de Amy qui s’y croit à fond

 Mais bon c’est pas tout ça, s’ils ont atteri sur ce navire c’est bien parce qu’il y a une raison, que les pirates désignent comme une curieuse malédiction qui marque d’une « black spot » au milieu de la main chaque blessé, ne serait-ce qu’une égratignure faisant perler une seule goutelette de sang, et le condamne à l’envoûtement d’une sirène fantomatique qui ne s’en laisse pas conter dès qu’on veut se mettre en travers de son chemin.

   

   

« She’s been hunting us ever since we were becalmed. Picking off the injured, like a shark. A shark can smell blood.
– Okay! Just like a shark. In a dress, and singing, and green. A green singing shark in an evening gown. »


Et avec çac’est semble-t-il un jour « sans » pour le Doctor, qui enchaîne les erreurs d’interprétation…

Même quandil décide de recourir au Tardis, celui-ci se grippe et se retrouve aspiré par la sirène aussi.

  


   

Au passage, la petite rivalité entre les deux capitaines est très sympa ^^

Et puis ça se débloque et s’accélère petit à petit

   

Le fiston du captain, malade et clandestin, se débrouille plutôt bien, et nos Time travellers s’initient tant bien que mal à l’art de la navigation, sans aucune connaissance du jargon si spécifique du milieu…

   

Et puis on finit par aller voir où la sirène fait disparaître tout le monde.

« I think I understand. Good, because it’s not like that at all. But if that helps.
– Thanks. »


   

Retrouvailles émues avec le Tardis ^^

Et on découvre que la sirène en veut surtout aux bactéries.

     

Et qu’il suffit de le lui demander gentiment et formellement si on veut reprendre la charge d’un de ses patients.

Même si ça implique de le priver d’oxygène le temps de le sortir de là, puis de le ranimer, ce qui n’est pas une mince affaire… Et un très grand moment d’émotion pour Rory et Amy – Rory est particulièrement génial ici.

  

Et les pirates continuent leur route à bord de leur navire, mais cette fois en sillonnant l’espace plutôt que l’océan… Maintenant que j’y pense, c’est fou toutes les fanfics que ça peut donner, ça!

Et voilà, on termine sur encore une énigme pour la suite, ajoutée à la courte réapparition de la femme au bandeau qu’Amy est la seule à voir…

Laisser un commentaire