Couic End

Raaah. Ma mère m’a gâché mon week-end. Pourtant c’était plutôt un bon week-end, autrement, avec une petite sortie ciné bien sympa (Wall-e, à la hauteur de toutes ses bonnes critiques), et des soirées dans le salon plutôt qu’à rester dans ma chambre à bouquiner – depuis que mes parents ont enfin une parabole et du même coup la TNT, leur tv devient beaucoup plus intéressante (et ça m’empêche pas de bouquiner par-ci par-là dans la journée)

Mais du coup ça m’a pas assez reposé, la preuve en sont les p’tites traces rouges qui me restent encore dans les n’oeils…
Et ma mère a fait tout un fromage d’un truc qu’elle me reprochait vertement et qui s’est révélé être totalement injustifié. C’est toujours pareil, malentendus, mauvaise mémoire, assertions soutenues mordicus parce qu’il n’y a qu’elle qui a raison, et au final de toute façon ce n’est jamais de sa faute à elle. Grrgnngnnngnnnn…

Du coup, je me suis sérieusement engueulée avec elle cet aprem’ avant de partir, et je suis restée à ruminer ça tout le reste de la journée, pendant que je conduisais j’avais des moments où je bouillonnais en reniflant, puis je me calmais, puis ça revenait… Et ça me le fait encore maintenant que je suis chez moi. Ca va me rester sur le coeur quelques temps, je pense.

C’était bien le moment de me mettre sur les nerfs, avec tout le stress que j’accumule au boulot et d’une manière générale. Rah, je suis encore tellement furax et frustrée…

Laisser un commentaire