[BD] Wika (1) et la fureur d’Obéron (Olivier Ledroit & Thomas Day)

Découverte par l’expo relayée mais pas vue, puis aux Rencontres de l’Imaginaire en Brocéliande, et lue aux Utopiales même si j’ai abandonné l’idée de tenter une dédicace vu l’abondance prévisible de la demande…
Et bon sang, ça m’était déjà très prometteur et alléchant, ce fut un coup de coeur.

Il était une fois un couple de fées, le duc Claymore Grimm et la duchesse Titania, et leur petite fille, Wika. Alors que le prince Obéron, ancien amant de Titania aux pouvoirs redoutables, prend d’assaut le château Grimm, la petite Wika est confiée, après avoir eu les ailes sectionnées pour dissimuler sa nature, à un couple de fermiers chez qui elle grandira à l’abri de tous… Treize ans plus tard, Wika, émancipée, se rend dans la capitale contrôlée par Obéron. Elle y rencontre le jeune Bran, voleur talentueux qui, entre larcins et arnaques, lui dévoile les secrets de la cité. Mais petit à petit, les pouvoirs de Wika semblent se développer, révélant sa nature de fée, et éveillent l’intérêt du prince tyrannique, celui-là même qui voulut sa perte des années auparavant…

fff

Cette réécriture des mythes mêlant ode à la nature, atmosphère steampunk, soupçon d’urban fantasy et bien d’autres teintes, est une combinaison qui peut certes dérouter, et même rebuter par son aspect surchargé… mais quand on accroche, on ne le lâche plus – et c’est mon cas.