Days

<< < juin 2017 > >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 24 25
26 27 28 29 30    

Modération

 

Pour des raisons de sécurité, les commentaires sont soumis à modération.
Ne vous inquiétez donc pas si vous en postez et qu'ils n'apparaissent pas immédiatement !

Derniers commentaires

In*Real*Time

Imaginales 2012 (2/4)

=> tous mes billets des Imaginales 2012=>[1/2/3/4]

Après un repos bien mérité, on a eu la surprise de voir au p'tit déj' Lhisbei et Mr Lhisbei du RSF blog, la journée commençait bien

On avait envie d'aller voir la conférence sur les scénarios de BD à la Cité de l'Image, mais ça faisait un peu loin et juste, donc on a laissé tomber pour prendre plus notre temps.

Snow avait conseillé le marché du samedi matin, en particulier un stand de bonbons vosgiens artisanaux, on a fait ça pour les cadeaux-souvenirs.

Au festival, on a encore traîné dans la Bulle.


J'ai été voir Christophe Thill qui m'avait fait découvrir les éditions
Malpertuis et quelques bijoux dans l'anthologie "Muséums".

Je crois que c'est aussi là que j'ai été voir Stéphane Beauverger pour ses pirates du Déchronologue...


En fin de matinée, on a été au MM1 écouter la fin de la conférence sur Lionel Davoust, où j'ai brièvement retrouvé quelques coupines.

Mais je fus ensuite la seule à rester pour la conférence "Pirates en folie", avec Stéphane Beauverger, Laurent Whale et Johan Héliot, qui me tenait à coeur parce que c'est un sujet qui me fascine et des auteurs que j'apprécie grandement (je venais de finir "Les pilleurs d'âme" et d'entamer "Le déchronologue" en partant).
Et en prime, des gensses costumés sont venus jeter un oeil, le clin d'oeil était très fun ^^

   

Ensuite, ce fut un peu freestyle, on a suivi Snow à l'espace Cours où se déroulait un brunch Bragelonne, on s'est abreuvés de jus de fruit et de petits fours en croisant Charlotte Bousquet, Vincent Gessler, Mélanie Fazi, ou encore Pierre Pevel, dont j'ai pu prendre une photo de la jolie bague (après celle de Lionel Davoust, je me suis demandé si je n'allais pas commencer une série ^^) :



Après on a rejoint quelques MdEiens qui pique-niquaient dans un coin autour du MM1, puis on est repartis arpenter la Bulle, dans l'espoir d'y voir quelques auteurs avant que j'enchaîne les conférences qui m'intéressaient tout l'après-midi.
En fait, pendant ce temps-là on avait raté tout le monde qui pique-niquait de l'autre côté, sous les arbres du parc, les potes du Cercle et plein d'auteurs, sans parler des mousquetaires qui enrôlèrent Pierre Pevel...
Mais bon, tant pis

On a fouiné au coin des libraires d'occasion, où j'ai trouvé "Druide" d'Olivier Peru dont j'avais entendu beaucoup de bien et dont l'auteur était présent sur le festi, et le tome 1 des "Chroniques des Féals" de Mathieu Gaborit. Plus tard j'y ai aussi dégoté un Dr Who book de chez Milady traduit par Pierre Pevel, juste pour voir.


© ActuSF

J'ai posé mon vieux baladeur mp3 tout naze (qui ne m'a jamais vraiment servi) au SMD en échange d'un livre, une chouette initiative pour encourager le recyclage des déchets électroniques. J'ai choisi "L'accroissement mathématique du plaisir" de Catherine Dufour, pour continuer à explorer cette auteure que j'adore.

On a aussi vu quelques résultats du stand de peinture sur corps, du plus bel effet:

    
       
               ©
Naufragé Volontaire
                     © Tiger Lilly

Mais on n'a pas été voir le camp des Grognards et l'archéo-fiction

   
© Snow Bulle de livres                                           © Tiger Lilly
     
               © Tiger Lilly

En retraversant la Bulle, je crois que c'est là que j'ai vu Laurent Whale, dont j'avais adoré "Les pilleurs d'âme" et qui est venu bien équipé:

   

De retour au MM1, j'ai vu la conférence sur Naomi Novik, qui m'a encore plus donné envie de la lire.

  

Bien que ce soit fort à propos de l'ambiance des guerres napoléoniennes, les coups de canon tirés dans le parc nous ont tous surpris et Naomi en a tellement perdu le fil de ce qu'elle était en train de dire qu'elle a dû se servir des notes que Lionel prenait pour la traduction

Au passage, j'ai découvert un talent caché de Vert, dont les p'tits gribouillis pour s'occuper les mains sont de toute beauté

Après ça, plutôt que d'aller voir la conférence sur l'anthologie du festival qui finalement ne me motivait pas follement, j'ai traîné une fois de plus dans la Bulle, et comme j'ai retrouvé les blogueuses du Cercle à la buvette on s'est réunis à l'extérieur pour une petite pause bien agréable au bord de la rivière...


© Naufragé Volontaire

Ensuite on a rallié le MM1 pour une des conférences sur la fin du monde, avec Pierre Bordage et des scientifiques. C'était super intéressant là aussi, j'ai notamment appris plein de choses sur la mythologie Inca. Et y'avait pas mal d'amis blogueurs ^^



J'ai ensuite migré avec Galoo jusqu'au MM2 où se tenait la conférence sur l'humour dans l'imaginaire et que je ne voulais pas rater.
Par contre, ça a plutôt pédalé dans la semoule, c'est bien dommage car si c'est vrai que c'est pas forcément un sujet facile à traiter, je suis persuadée qu'il y aurait eu moyen de la rendre plus intéressante... Surtout qu'il y avait quand même PoC à la table (et son éditrice qui m'a fait penser à l'elfe) et l'auteur d'une analyse sur les schtroumpfs et celui d'une BD parodique de Star Wars.
Mais finalement c'était assez drôle en soi tellement ça ramait
, sans parler des p'tites conneries qui ont fusés et des quelques détails intéressants dans le tas.



La conférence suivante sur les sociétés secrètes avait l'air sympa, mais on saturait un peu, alors on est juste restés le temps de voir une chouette intervention de la troupe d'escrime de spectacle et de se dédicacer le vieux recueil du MdE et l'artbook de Dragonlady.

  
                                                                         © Tiger Lilly



On a fait un dernier petit tour tranquille dans la Bulle du Livre, où j'ai retrouvé Tiger Lilly et Endea alors que j'attendais pour la 3° fois dans la mini-mais-lente file devant Olivier Peru. Elles m'ont proposé de tenir ma place dans la file pendant que j'allais voir d'autres auteurs...
Donc j'ai été battre mon éventail pour Pierre Bordage:

 

J'ai "attrapé" en vitesse Charlotte Bousquet qui s'apprêtait à quitter son stand:



Et j'ai enfin trouvé Mathieu Gaborit au sien - j'y croyais plus!

  

Et du coup, j'ai complètement zappé les filles qui poireautaient toujours avec mon "Druide" à la main.

Mais faut croire que ce n'était que le début d'un retour en force de ma quichitude intrinsèque, puisqu'on a fait une pause pour manger et se poser à l'hôtel, pendant laquelle j'ai changé de sac - méticuleusement mais en trouvant quand même le moyen d'oublier et mon Ménestrel Roadbook que j'aurais pu finir de faire dédicacer à la fin du concert, et mon apn qui fait quand même des vidéos moins pourries que mon smartphone, et surtout nos billets. Epic fail!

M'enfin après un aller-retour en stress et un sprint de Galoo, on a au moins sauvé les billets et on est revenus avant que la salle ouvre, mais ceci est une autre histoire ;)

*


Toutes les conférences peuvent être écoutées sur le blog d'ActuSF aux Imaginales 2012

=> tous mes billets des Imaginales 2012=>[1/2/3/4]

 

L'Heure du Lapin Blanc: 12h28 (juin)

Et zoup, il est temps de revenir un peu sur juin avant que juillet soit trop avancé...



Je suis toujours autant débordée, donc pas beaucoup de bloguing, mais ce fut encore un mois très riche!

Alors dans tout ça, j'ai 5 livres chroniqué et/ou lus:


- Un sale boulot (Christopher Moore)

- Mimosa (Vincent Gessler)
- Lunes de Sang (Anaïs Cros)
- En route pour la joie (Solenne Pourbaix)
- cycle des Princes d'Ambre, 1: Les Neuf Princes d'Ambre (Roger Zelazny)


J'ai attaqué le niveau supérieur (hiver nucléaire) du challenge Fins du monde chez Tiger Lilly, et je me suis embarquée dans l'édition 6 du désormais traditionnel Summer Star Wars de Lhisbei sur le RSF Blog - que je n'ai pas du tout eu le temps d'annoncer comme j'en avais l'intention (j'avais même prévu un titre-jeu de mot pourri ^^)

    

Mais dans ma foultitude de chroniques à faire en retard, j'ai enfin liquidé celle du Swapocralypse

Et donc ce qui m'a le plus occupée c'est encore les IRL:

- mes
billets des Imaginales 2012 sont enfin terminés et publiés =>[1/2/3/4]
- j'ai été au colloque "Mythologie antique et SFFF" à Paris
- j'ai été à Toulouse pour une Vademecumade, avec un peu de temps chez Acr0 avant 

Le mois de juillet est devenu tout aussi chargé, à voir ce que j'aurais réussi à bloguer d'ici début août!

 

Imaginales 2012 (1/4)

=> tous mes billets des Imaginales 2012=>[1/2/3/4]

Pour tout dire, j'avais l'intention de réduire les voyages cette année, à commencer par les festivals et salons. Mais... pour plein de bonnes raisons (et un peu de mauvaise foi), j'ai craqué et je suis repartie tout là-bas dans les Vosges pour refaire les Imaginales.
Parce que c'était l'occasion d'y retrouver et rencontrer une belle floppée d'amis, et parce que c'est à ce jour un de mes festivals préférés.
En plus, c'était les 10 ans, l'auteur "coup de coeur" était Lionel Davoust, et y'avait un concert du Naheulband... je pouvais vraiment pas lutter


© Olya

Je suis donc partie le vendredi 1er juin (et se lever à 4h45, ça pique), mon pote Galoo m'a rejoint à Nancy in extremis, et on a débarqué à Epinal sur le coup de 13h.
On s'est posés un peu à l'hôtel, toujours aussi sympa et avec le p'tit cadeau d'une chambre plus spacieuse au prix d'une petite

Et zoup, direction le festival!
Avant même d'y être, on a vu toutes les affiches du festival depuis 2002 sur le pont couvert, ça donnait bien le ton.


© Murielle [Mu²] Babault

Ca fait très plaisir de revoir les magnifiques Magic Mirrors, aussi


MM1 et MM2
© Snow Bulle de livres

Après un premier petit tour de la Bulle du Livre (nan, pas le blog de Snow, le chapiteau des stands d'achats et dédicaces, suivez un peu, quoi!), on a filé au rendez-vous de Snow pour réunir les dons destinés à la bibliothèque francophone que constitue De.w en Australie...
C'est là que j'ai retrouvé les premières coupines: Snow bien sûr, Olya, Vert, Shaya que j'étais toute contente d'enfin rencontrer ; et d'autres blogueuses que je ne connaissais pas, comme Lynnae.

Pendant les transferts de coffres, j'ai aussi trouvé Bubblegirl67 et Lanylabooks qui m'ont donné le lot de marque-pages du monde de Fleurine que j'avais gagné à leur beau concours pré-festival.



On a ensuite embarqué avec Snow pour déverser les dons pour l'australie sur le lit du domicile français de De.w, en gratouillant au passage le chat des lieux, Chocapic (Olya a eu un succès fou)

Et autant dire que j'étais soulagée d'avoir largué la dizaine de bouquins que j'avais amenés pour le lot commun du Vade-mecum, avec nos ex-libris dedans et tout.

Snow nous a ensuite redéposés au festival, et on a commencé à explorer de plus près la Bulle du Livre. Je traînais vers les premiers stands de petits éditeurs quand j'ai eu la surprise de croiser Kailiana et Milora du MdE, ça fait un bail que je ne zone même plus par intermittences sur ce forum mais ça m'a vraiment fait plaisir de les revoir, et d'autres membres pendant le week-end


Au passage, on a croisé quelques costumés, comme pendant tout le reste du week-end:


©Tiger Lilly©Tiger Lilly


J'ai ensuite été saluer Daniel Henocq, au stand toujours aussi classe, avec qui j'ai discuté un peu de son "Joueur de carte" que j'avais bien apprécié, et de l'argument Dr Who qu'avait avancé Laure du Miroir pour me faire craquer l'année précédente - et il arborait justement un t-shirt de geek avec des daleks J'ai appris qu'une suite était en cours pour paraître en 2013, qui se passerait à Londres au début du vingtième siècle, très bonne nouvelle!


© Murielle [Mu²] Babault

Je me suis ensuite dirigée vers le stand des éditions Lokomodo, d'abord pour revoir Jess Kaan qui m'avait averti de sa venue quelques jours avant, et à qui j'ai donc pu faire dédicacer "Investigations avec un triton" qui me l'avait fait découvrir (un bon délire déjanté) et sa nouvelle dans l'anthologie "Muséums", sans oublier d'acheter son p'tit dernier, "Fissures", pour faire un cadeau à Lelf qui n'avait pas pu venir.



En me déportant un peu sur la droite, j'ai trouvé Anaïs Cros, dont je lisais "Les Lunes de Sang" avec délectation ces jours-là. J'ai donc pris la suite, et Galoo m'a rameuté Olya pour qu'on prenne ensemble le tome 3 à offrir à Acr0, triste absente elle aussi
(Olya a ensuite fait tourner une petite carte à signer collectivement pour lui envoyer un paquet de bisous)



Et enfin, j'ai vu Anthelme Hauchecorne, que justement je m'étais demandé s'il serait au festival mais dont je n'avais pas vu la réponse avant de partir, et du coup je n'avais pas cherché à rajouter son "cercueil de nouvelles" dans mes sacs... Mais qu'à cela ne tienne, le voilà qui m'en offre un exemplaire pour me le dédicacer (celui resté chez moi sera pour Ayako), et rajoute une anthologie où il a aussi un texte - c'est cro gentil



Après ça, ma déambulation m'a porté devant Elizabeth Vonarburgh, dont j'ai tout de suite acheté "Le silence de la cité" pour poursuivre l'univers des "Chroniques du pays des mères" lu avec le Cercle ; j'ai d'ailleurs pu en discuter un peu avec elle, de ce qui lui en revient le plus souvent, comme le "après, on ne sait plus écrire" par rapport au vocabulaire féminisé, ou la perception du sexe et de l'inceste... C'était très agréable de discuter de son oeuvre en connaissance de cause



Et j'ai revu Pat Thiébaut, à qui je comptais bien dévaliser ses cartes de Noël caustiques qui m'avaient tellement séduites l'année précédente, mais hélàs il n'en avait plus...
C'est l'inconvénient des petits artisans ermites
Je lui ai quand même acheté un album tout joli et quelques cartes, auxquelles il m'en a encore ajouté en cadeau. Mais je trouve qu'il est devenu un peu trop politisé à mon goût... hélàs.

(il avait aussi sur son stand un p'tit papillon solaire qui voletait tout seul, trop chouette!)


© ActuSF

On a aussi vu John Lang aka PenOfChaos, qui a inauguré les dédicaces sur mon T'as pas le niveau/Ménestrel roadbook
Il m'a un peu pris de court quand il m'a demandé quelle était ma chanson préférée, du coup j'ai pas trop cherché dans les nouvelles et j'ai sorti "Le vieux Gildas", alors que y'en a plein d'autres encore plus cool... Mais bon la question qui tchue, aussi, hin ^^

Ensuite on a été au Magic Mirror 1 (MM1) pour la conférence sur les dragons.


©
Snow
Bulle de livres
© Tiger Lilly© Tiger Lilly

© ActuSF

C'était bien intéressant -
et puis j'ai toujours une préférence pour les interventions animées par Sylvie Miller , y'avait différents points de vue, Naomi Novik m'a donné très envie de découvrir sa série de "Téméraire" quand j'ai appris qu'on y trouvait des dragons dans une ambiance de guerres napoléoniennes (et j'ai décidé de repartir avec le 1er tome dédicacé mais manque de bol, je n'ai jamais réussi à la voir sur son stand par la suite), Lionel Davoust qui la traduisait était parfaitement raccord avec sa chevalière dragonnesque, et Pierre Pevel a dit:
"j'ai l'impression qu'il y a quelque chose qu'on ne peut pas enlever au dragon: on peut en faire à peu près tout ce qu'on veut, sauf lui enlever le pouvoir. Je crois que le dragon doit être une créature puissante. Là, je réfléchis, et je me demande - à part peut-être chez Terry Pratchett, où le dragon peut être quasiment inoffensif voire même comique, mais bon c'est de la parodie, on est quand même dans un univers un peu particulier - le dragon doit toujours être puissant. En tous cas, celui qui me plaît. Je me vois pas imaginer un dragon gras, pépère, qui se nourrit de betteraves qu'il va cultiver lui-même..."
J'aimeuh


Pendant que j'écoutais tout ça en compagnie des coupines, j'ai repéré mes potesses suissesses Dragonlady (une artiste qui fait plein de chouettes dessins et que j'ai soutenu comme j'ai pu pour son artbook) et Syane (une des mes écriveuses préférées du temps où je zonais sur le MdE) que je me faisais un plaisir d'enfin rencontrer en vrai.

Du coup on s'est retrouvées après, et on est retournés ensemble à la Bulle du Livre où j'ai pu taper la bise et la causette à Lionel Davoust, qui commence à bien me connaître puisque je le vois à quasiment tous les salons où je vais depuis qu'on l'a interviewé pour le Vade-mecum. On s'est extasiées sur sa bague, j'ai pris le tome 2 de "Léviathan" dont j'avais chroniqué le 1 juste avant de partir, et bien sûr commencé la tournée pour l'anthologie du festival qui cette fois avait été dirigée par Sylvie Miller et lui.



Enfin, j'avais déjà un peu commencé juste à la fin de la conférence, où j'ai demandé une dédicace sauvage à Mélanie Fazi tant que je la voyais



Et pendant le dernier petit tour j'ai pu voir Vincent Gessler dont je venais de commencer "Mimosa" - j'ai adoré sa dédicace (et au moment où je publie ce CR j'ai presque fini le bouquin et c'est un coup de coeur confirmé).



Et avec Olya on a été voir notre chouchou Pierre Pevel à qui j'ai ramené une antiquité (pas encore lue hélàs)



Voilou voilou, après ça on a fait une pause à l'hôtel et on est repartis pour se faire une pizzeria avec les coupines (Snow, Lynnae, Olya, Vert, et Shaya).
Au passage, on s'est aussi régalé les yeux en arrivant avec le festival de montgolfières dans le ciel


© Murielle [Mu²] Babault

C
e fut épique sur le parking de la zone à restos mal foutu et minuscule où la bande des éditions Rebelle et du Chat noir galéraient un poil, mais nous avons survécu et passé une excellente soirée à papoter, papoter, et papoter.
Et mon dessert a tardé parce que le premier avait cramé et j'ai même pas pu le finir (même si c'était bon) tellement j'avais plus faim, c'était juste par curiosité et sur les conseils de la serveuse. Mais comme d'habitude et encore plus cette année, Galoo aura eu moult utilités, entre le sherpa attitré (HAHAHA wiiin!), le rameuteur/motiveur, et le finisseur de restes (et accessoirement le très bon pote, précisons-le quand même ^^)

Ah, et j'oubliais le zappeur: on a végété devant "Banlieue 13" en allemand et du catch urbain ou chaipakoi, entre autres, avant de faire un gros dodo salvateur.

*


Toutes les conférences peuvent être écoutées sur le blog d'ActuSF aux Imaginales 2012

=> tous mes billets des Imaginales 2012=>[1/2/3/4]
© Murielle [Mu²] Babault
 

L'Heure du Lapin Blanc: 10h50 (mai)



Eeet... je n'ai encore pas trop eu le temps de chroniquer en mai!

Mais je suis maintenant entrée dans ma période où j'enchaîne les voyages, on va dire que je me rattraperai plus tard

En attendant, j'ai quand même fait quelques trucs:

3 livres lus dont 1 chroniqué:

- Léviathan, 1: La Chute (Lionel Davoust)
- Leçons du monde fluctuant (Jérôme Noirez)
- Oliver Twist (Charles Dickens)

Et dans mon brouillon pour mon bilan annuel, j'ai pile 15 livres chroniqués, 5 en SFFF, 5 en policier-général, et 5 en littérature graphique!

Toujours pas de suites de séries, mais un ciné:

1 vidéo:

- Dark Shadows

Et quelques trucs IRL:

- exposition Benjamin Lacombe

- voyage britannique pour le Wincanton Spring Fling
- week-end de jeux Disque-monde à Lyon

Et puis zoup, je suis repartie pour les Imaginales, et je repars encore le week-end prochain


 

Expo: L'étrange parade de Benjamin Lacombe

Entre deux voyages (et atterrissages), j'ai aussi des trucs à voir chez moi!

Le week-end dernier j'ai donc refait un tour à Limoges pour aller admirer l'expo sur Benjamin Lacombe à la Bfm (à défaut de pouvoir assister à la visite commentée par l'artiste lui-même le 2 juin, puisque je serai à ce moment-là aux Imaginales (j'en pleurerais )) :



Et je m'attendais déjà à me régaler les mirettes, mais j'ai quand même été agréablement surprise et émerveillée!



La scénographie, très belle dans son style sobre et thématique, marque bien les différents albums dont sont issues les oeuvres, en leur délimitant un espace propre et pourtant toujours ouvert sur d'autres évocations, un vis-à-vis sur un autre espace qui peut faire écho...


© Fantasia

On s'y plonge d'autant plus facilement, pour mieux découvrir au hasard de nos pas un mur lui aussi occupé par l'expo, un recoin par-ci, un autre coin par-là... j'avais l'impression de jouer à cache-cache ou à la chasse au trésor

 
 
© ici et là-bas
 
A chaque univers, le livre est là, prêt à être longuement feuilleté, en prolongement de la splendeur des originaux, ou l'intérêt des esquisses préparatoires.





La Bfm en a profité pour mettre en valeur ses trésors des collections patrimoniales, en exemple des effets vintage que Benjamin Lacombe fait admirablement bien ressortir dans certaines oeuvres, ce que je trouve très judicieux

   

J'ai aussi découvert des oeuvres dont je n'avais jamais entendu parler, ou dont je ne connaissais que des aperçus en produits dérivés. J'ai notamment été bluffée par le travail de textures sur les oeuvres de Rossignol...


(les rideaux en papier froissé pour un effet 3D!)

...ou la page d'Alice au Pays des Merveilles dans l'album pop-up "Il était une fois"...

    

Et enfin, enfin, le merveilleux "Herbier des fées" que je feuilletais pour la première fois et qui m'a irrémédiablement conquise!
C'est un bijou, c'est un chef d'oeuvre...

Et ce vaste espace lui sied pleinement, avec son mur couvert d'originaux bordant un bosquet où on peut s'asseoir (sur des sièges que je verrais bien chez moi) pour regarder la vidéo de présentation et feuilleter la version ebook du livre.



  

Du coup on l'explore et on s'en régale longuement


J'ai d'ailleurs refait le tour de toute l'expo pour mieux m'en imprégner ^^



Voilà, je suis très heureuse d'avoir pu voir une telle merveille par chez moi

Je suis encore plus fan de Benjamin Lacombe, j'ai plein d'envies de lectures et d'achats, et cette expo vaut vraiment le détour!
 

Laure du Miroir est passée par là

Ce week-end, j'ai eu l'honneur et le grand plaisir d'accueillir chez moi Laure du Miroir et son Nico, qui ont fait un détour après une visite familiale pour passer me voir 

Ce fut un très bon moment

On a bien sûr pas mal papoté, de tout et de rien, de la campagne, de la vie, de festivals et d'auteurs/artistes, de bibliothèques et de bouquins - j'ai voleté d'une pile à l'autre pour sortir mes trésors (jusqu'à tout retourner pour remettre la main sur mes deux petits de Laurence Péguy que voulais montrer (et que je n'ai retrouvé qu'aujourd'hui sans vraiment les chercher, évidemment)), de Doctor Who aussi, en soirée pyjama...

Ils ont fait connaissance avec mon titi tout émoustillé, qui a un peu fait son chasticot mais pas trop (disons que je l'ai connu pire ^^)

Et le dimanche on a été faire une chtite balade, au village sculpté de Masgot, dans le fin fond de la cambrousse creusoise et malgré un ciel plutôt grisâtre - et surtout un petit vent glacé bien automnal





Mais on ne s'est pas perdus et on ne s'est pas gelés trop longtemps.

Et puis voilà, ils sont rentrés chez eux ; et j'espère bien qu'on se reverra dès que possible
 

L'Heure du Lapin Blanc: 08h47 (avril)



Bon, eh bien malgré le fait que je sois aussi débordée - voire plus, j'ai réussi à faire quelques chroniques ce mois-ci... Même si je n'ai pas encore abattu un bon coup tout mon retard, au moins je n'en ai pas trop rajouté

Côté livres, 5 chroniqués:

 - Dehors, il fait beau... hélàs! (Patrick Sébastien)
- Rien ne s'oppose à la nuit (Delphine de Vigan)
- De l'autre côté (Simon Schwartz)
- Le poil et la plume (Anny Duperey)
- L'invention de Hugo Cabret (Brian Selznick)

J'ai même atteint l'objectif "novice" de la catégorie "Gentlemen" (BD, romans graphiques...) de mon avancée dans le Défi Steampunk - sur lequel j'ai commencé à vraiment donner un coup de main comme je l'avais promis, et me voilà gratifiée du rôle de Iron-Tortoise


J'ai aussi chroniqué 1 film:

- l'Enfant Lion (Grandperret, Patrick)

Une belle replongée dans un souvenir d'enfance très vivace...


A part ça, une mini IRL où j'ai reçu Laure du Miroir et Nico, avec marque-pages à la clé ^^


Et le Swapocralypse est bouclé, mais je ferai mes chroniques là-dessus plus tard... Là je suis sur le point de partir en voyage, ma valise n'est toujours pas finie et je patouille encore dans la colle dans l'espoir de bricoler un costume potable