Days

<< < juin 2017 > >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 24 25
26 27 28 29 30    

Modération

 

Pour des raisons de sécurité, les commentaires sont soumis à modération.
Ne vous inquiétez donc pas si vous en postez et qu'ils n'apparaissent pas immédiatement !

Derniers commentaires

Midnighters, 1: L'heure secrète (Scott Westerfeld)

Il existe une ville, aux Etats-Unis, où le temps s'arrête à minuit. Plus un être ne bouge, tout semble figé... S'ouvre alors l'heure secrète. Le monde appartient aux darklings, des créatures maléfiques qui rodent dans les ténèbres. Seuls quelques ados, nés à minuit pile, sont capables d'évoluer dans cet espace-temps. Ils se surnomment entre eux les midnighters. Tous ont des pouvoirs spéciaux. Tous, sauf Jessica Day. Pourtant, les créatures de l'ombre sentent en elle un danger redoutable et sont prêtes à l'éliminer...

Bon alors, ça faisait vraiment longtemps que je n'avais pas lu quelque chose de clairement ciblé pour les adolescents... J'ai l'impression qu'il y a une nouvelle mouvance de littérature un peu gothique pour ados suite au succès de Twilight, un peu comme il y a eu un regain de fantasy (si on peut dire) avec Harry Potter.
Pour celui-ci, la couverture m'attirait vraiment, et le résumé m'intriguait aussi. Je cherchais plutôt la série Uglies du même auteur, mais c'est Midnighters que le hasard a privilégié.

Des personnages ados, donc, avec des personnalités qui se cherchent, s'affirment, se jalousent, etc... Mais quand même avec une certaine maturité pour ce petit groupe marginal touché par le surnaturel. On retrouve le vieux shéma des êtres maléfiques qui partagent aussi ce plan surnaturel et contre lesquels les héros déploient des trésors d'ingéniosité, avec une spécialité pour chaque héros: l'obsédée des chiffres, la télépathe, l'érudit/voyant, l'acrobate qui fait bande à part, et la nouvelle qui débarque.

Les plus: ça se passe aux U.S.A., comme toujours ou presque pour ce genre de littérature jeunesse, mais la frontière mexicaine n'est pas loin. (cela dit, depuis le temps que je ne lis plus ce genre de trucs, ce n'est peut-être pas le premier à prendre en compte cette évolution de la société américaine?)
Les êtres maléfiques ne sont pas de simples vilains méchants monstres, ils s'apparentent plutôt aux entités archaïques polymorphes qui prennent l'apparence des cauchemars de l'humanité, et semblent exister depuis toujours, mais ont tout de même connu une certaine évolution... Ca rend le tout plutôt intéressant et crédible.
La portée symbolique de la vingt-cinquième heure, minuit, l'instant bleu, l'heure secrète... Une heure étrange où le temps s'arrête, sauf pour les midnighters et les êtres maléfiques qui l'ont créé autrefois pour se mettre à l'abri des humains... Les règles particulières et encore à explorer de ce monde à part, y compris les aléas du retour à la réalité, quand "minuit passe". Et donc le côté "aventure" qui en découle.
J'ai aussi un certain faible pour Dess et son esprit inventif et matheux qui nous donnent beaucoup de symbolique intéressante...

Bref, c'est plutôt sympa, et j'ai assez envie de récidiver, mais alors je ne sais pas quand... (Comme d'hab', quoi.)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir