Days

<< < juin 2017 > >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 24 25
26 27 28 29 30    

Modération

 

Pour des raisons de sécurité, les commentaires sont soumis à modération.
Ne vous inquiétez donc pas si vous en postez et qu'ils n'apparaissent pas immédiatement !

Derniers commentaires

Nation (Terry Pratchett)

J'ai fini Nation, le dernier Terry Pratchett sorti en France. Il ne m'a fallu qu'une petite semaine pour le dévorer, et je trouve que c'est vraiment un de ses meilleurs livres!
 
      

 

Le jour de la fin du monde...
Mau rentre chez lui depuis l'île des Garçons. Bientôt il sera un homme.
C'est alors que la vague surgit – une vague immense, qui remorque la nuit noire dans son sillage et propulse une goélette dans la forêt tropicale de l'île. Il n'y a qu'une survivante à son bord (ou deux, si l'on compte les perroquets).
 Le village a disparu. La Nation elle-même a disparu. Il n'y a plus que Mau, qui n'est guère vêtu, une fille homme-culotte, qui l'est bien trop, et des malentendus en pagaïe.

Aucun ne sait ce qu'il faut faire. Ni même comment le dire. Ensemble ils doivent pourtant bâtir une nouvelle Nation à partir des morceaux de l'ancienne. Inventer une nouvelle histoire.

Mais... "QUI GARDE LA NATION ? OÚ EST NOTRE BIÈRE ?"
L'histoire ancienne ne se laisse pas évincer sans réagir, du moins tant que les Grands-pères ont encore une voix. Et Mau doit regarder vers le passé avant d'affronter l'avenir.
 
 
Ce livre a reçu 3 prix, et je n'en ai entendu que de très bons avis avant de m'y attaquer.
 
Je ne peux que les approuver et les confirmer!
 
Dès le début j'ai vu les parallèles flagrants avec le tsunami, ce à quoi je m'attendais déjà après une interview où il avait parlé de cette influence pour qu'il écrive ce roman, mais aussi avec les pandémies de grippe.
 
Mais c'est loin d'être le plus important. Ce roman est bourré de sujets de réflexion en tous genres, amenés par une multitude de situations absolument passionnantes, frappées au coin du bon sens, dans le réalisme et le pragmatisme bien caractéristiques de Pratchett.
 
On rit aussi, bien sûr, mais nettement moins que dans ce qu'on a l'habitude de lire de lui. C'est clairement plus sérieux qu'humoristique.
 
Et on est assez loin du Disque-monde, quoique comme toujours les parallèles, clin d'oeils, ou tournure d'esprit ne sont jamais bien loin, pour tout fan bien imprégné
 
Mais ça en fait aussi un livre accessible à tous, que l'on peut conseiller à des gens qui ignorent tout de Pratchett, ou qui hésitent à se lancer dans la trentaine d'Annales.
 
Et moi-même qui suis déjà une fervente convaincue de tout le talent de sir Pterry, j'ai quand même été bluffée par Nation.
Je trouve qu'il se surpasse, qu'il atteint vraiment toute la pleine mesure de son génie, de son style, de ses messages avec ce roman-là.
 
J'ose même dire qu'on n'en ressort pas indemne.
C'est le genre de bouquins, vous savez, qui vous laisse le regard dans le vague pendant un bon moment quand vous venez de le refermer. Qui vous tourne dans la tête les jours suivants. Qui vous marque durablement...
 
Comme le disait le résumé éditeur prévisionnel, ce roman est une aventure formidable qui met, littéralement, le monde sens dessus dessous.
 
Et moi qui cherchais un passage "facile" de Pratchett à lire à la prochaine animation, après ne pas avoir pu m'empêcher de parler de mon auteur adoré à la dernière réunion autour de cette semaine de l'Alzheimer en septembre, pour laquelle on s'oriente vers un apéro-lecture sur le thème de la mémoire, je pense avoir trouvé le bon passage ici:
 
 
"Ce n'étaient pas les fantômes qui lui faisaient peur, c'étaient les souvenirs. Ce qui revenait peut-être au même. Quand une femme suit le même sentier tous les jours pour aller remplir sa calebasse à la cascade, est-ce que le sentier s'en souvient?
Quand Mau fermait les yeux, l'île se peuplait d'habitants. Se souvenait-elle de leur pas et de leurs visages pour les lui mettre dans la tête? D'après les Grands-Pères, la nation c'était lui, mais ils se trompaient forcément. Une foule pouvait se réduire à un seul être, mais un seul être ne pouvait pas devenir une foule. Il pouvait néanmoins se souvenir d'eux ; ainsi, au cas où d'autres gens viendraient, il leur parlerait de la Nation et elle revivrait alors.
 
Il était content que la fille soit là. Sans elle, il irait se perdre dans les eaux des ténèbres. Il avait entendu les murmures en plongeant dans le hurlement de bulles argentées pour aller la récupérer. Il aurait été si facile d'écouter les paroles perfides de Locaha et de sombrer dans le noir, mais du coup elle se serait noyée aussi.
Il ne resterait pas seul ici. Pas question. Tout seul avec les voix des vieux morts qui donnaient tout le temps des ordre et n'écoutaient jamais? Non.
 
Non... ils seraient deux à rester, et il allait lui apprendre la langue, ainsi se souviendraient-ils l'un et l'autre, et, quand des gens débarqueraient, ils pourraient leur dire:
Autrefois beaucoup de monde vivait ici, puis la vague est arrivée."

 

    
 
 
Le roman a aussi été adapté au théâtre au Royaume-Uni, et maintenant que je l'ai lu je comprend parfaitement pourquoi ça a été fait et pourquoi ça a été fait si rapidement. Ca a dû être un grand moment...
 
Et pour aller plus loin, le Vade-mecum est là pour vous  :
 

Vade-Mecum

 
 

Commentaires   

 
Ellcrys
#1 Ellcrys 06-07-2010 09:39
J'ai de plus en plus envie de découvrir cet auteur... Mais par quoi dois-je commencer ? Celui-ci ou le premier tome du Disque-Monde ? J'ai aussi le grand livre des gnomes dans ma PAL (on me l'a offert). Que me conseilles-tu ?
Citer
 
 
Freytaw
#2 Freytaw 06-07-2010 10:07
J'ai hâte de me plonger dans la lecture de Nation, j'ai deux trois truc à finir avant ^^
En tout cas, tu ne fais que renforcer l'envie de s'y jeter !

Ca faisait longtemps que j'étais pas passé ici, et j'ai bien envie de te féliciter pour la "nouvelle" charte graphique de ton site que je trouve bien plus agréable et moins brouillonne qu'auparavant. Et la bannière est sublime ! C'est peut-être elle qui donne tout le charme hihi. :)
Citer
 
 
Acr0
#3 Acr0 06-07-2010 11:24
J'avais entendu l'inverse, que les derniers Pratchett n'étaient plus aussi bons (mais en excluant Nation). Ma foi, je ne sais pas si quel pied danser et je verrai bien par moi-même en y arrivant :D Je lis chronologiqueme nt tous les tomes, et je n'en suis qu'au 11 ou 12 (je crois) ;)
Citer
 
 
Leïa Tortoise
#4 Leïa Tortoise 06-07-2010 14:42
@ Ellcrys: Hmm, je crois que je te conseillerais de commencer par Nation ou les Gnomes. Mais pas par le premier Disque, c'est un de ceux que je déconseille toujours pour découvrir la série. Pour en savoir plus, regarde ICI ^^

@ Freytaw: Eh bien, merci, on n'a pourtant pas changé grand chose au niveau de la charte graphique, avec l'ami MoV, mais moi aussi je préfère cette nouvelle version. Et la bannière de Ani' fait tout, on ne le répètera jamais assez!

@ Acr0: Franchement, ceux qui t'ont dit ça sont vraiment à contre-courant. Au contraire les derniers tomes sont de mieux en mieux! Et Nation ne fait pas partie de la série, c'est vraiment à part. Mais je te laisse aller ton petit bonhomme de chemin ^^
11 ou 12, donc Le Faucheur, un très très bon, et Mécomptes de fées, l'un des meilleurs avec les sorcières.
Mais tu as lu Eric et les Zinzins? je serais curieuse d'avoir tes avis...
Citer
 
 
Ellcrys
#5 Ellcrys 06-07-2010 17:02
Merci pour l'info. Mais si je te comprends bien, on peu lire les tomes du Disque-Monde dans le désordre ?
Citer
 
 
Leïa Tortoise
#6 Leïa Tortoise 06-07-2010 18:30
Tu me comprend bien ^^ Il y a quand même quelques exceptions, enfin disons qu'il vaut mieux avoir Trois Soeurcières avant Mécomptes de fées, par exemple: c'est ce qu'on appelle les "cycles".
Et encore...
Citer
 
 
Ellcrys
#7 Ellcrys 06-07-2010 18:32
Merci.
De toute façon le lien que tu m'as donné va m'aider ! Bises
Citer
 
 
Guest
#8 Guest 05-11-2010 22:05
Fiou, fini ce livre tout à l'heure, j'ai vraiment été bouleversée par ce livre. Comme tu le dis si bien, je pense qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture !

Par contre, bizarrement, contrairement à toi, je trouve ça bizarre que ça ait été adapté au théatre, car je ne vois pas du tout comment tout a pu être adapté.

En tout cas, un énorme coup de coeur pour moi.
Citer
 
 
Leïa Tortoise
#9 Leïa Tortoise 05-11-2010 22:22
moui, c'est quand même assez scénique, avec un ou deux décors et des voix off y'a moyen! ce que je voulais dire surtout c'est qu'on comprend pourquoi ça a enthousiasmé assez, au point d'être aussitôt repris et adapté...
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir